Une protection renforcée contre les IST

Eden, le premier préservatif remboursé  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 29/11/2018
L'incidence des infections sexuellement transmissibles (IST) a triplé entre 2012 et 2016 (papillomavirus, gonocoques blennorragies, herpès génital). En cause l'abandon du préservatif, notamment chez les 15-25 ans.

Les jeunes générations qui n'ont plus à redouter le fléau mortel du VIH ne sont pas informées de la même façon que les générations précédentes sur la nécessité de protéger leurs rapports sexuels. La communication n’est pas ciblée sur l’ensemble des rapports à risques, et notamment chez les jeunes qui changent de partenaires en toute insouciance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte