Gilenya (fingolimod)

Du nouveau dans la SEP  Abonné

Publié le 26/09/2011
La Commission européenne a accordé à Novartis l’autorisation de mise sur le marché de Gilenya (fingolimod) 0,5 mg administré une fois par jour par voie orale en traitement de fond chez les patients atteints de formes très actives de sclérose en plaques rémittente-récurrente malgré un traitement par interféron bêta, ou chez les patients présentant une SEP rémittente-récurrente sévère et d’évolution rapide.

PREMIER REPRÉSENTANT d’une nouvelle classe thérapeutique d’immunomodulateurs, le fingolimod, analogue structural de la sphingosine, est un puissant agoniste des récepteurs sphingosine-1-phosphate, qui bloque la sortie des lymphocytes du thymus et des ganglions lymphatiques, entraînant une diminution du nombre de lymphocytes dans le sang périphérique et une réduction de l’infiltration pathogénique des cellules lymphocytaires dans le système nerveux central.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte