On pourra obtenir de la codéine directement

Du nouveau dans la biosynthèse de la morphine  Abonné

Publié le 22/03/2010
Le pavot à opium (Papaver somniferum) reste l’unique source pour les médicaments opiacés, comme la morphine, la codéine et les dérivés semi-synthétiques tel l’oxycodone. Des chercheurs ont maintenant identifié deux enzymes clés de la biosynthèse de la morphine au sein de la plante : la thébaïne 6-O-déméthylase (T6ODM) et la codéine O-déméthylase (CODM). Cette découverte ouvre de nouvelles voies pour optimiser la production de morphine, codéine et oxycodone, et lutter contre la production illégale d’héroïne.
Davantage de morphine dans la capsule que dans la paille

Davantage de morphine dans la capsule que dans la paille
Crédit photo : AFP

LA CULTURE LÉGALE du pavot à opium, encore appelé pavot somnifère (Papaver somniferum), reste la seule source pour la production pharmaceutique de morphine, de codéine (méthylmorphine) et des dérivés semi-synthétiques comme l’oxycodone.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte