Du côté des médicaments  Abonné

Publié le 21/12/2015

En présence de patients qui manifestent des signes d’anxiété, les psychiatres recommandent aux pharmaciens de recourir d’abord à la phytothérapie.

Si les symptômes persistent, les antidépresseurs constituent une réponse thérapeutique dès la première semaine, en première intention ISRS (1), et en deuxième intention, IRS-NA (2).

La miansérine et l’agomélatine présentent un intérêt pour les troubles du sommeil, occasionnellement en coprescription, mais souvent en monothérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte