« Aller au-devant de la demande en officine »

DR GÉRARD PEIFFER›  Abonné

Publié le 17/09/2009
tabacologue et pneumologue au CHR de Metz
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quel peut-être le rôle du pharmacien dans le sevrage tabagique ?

DR GÉRARD PEIFFER.- Il doit jouer son rôle de vigie. En officine, le pharmacien, qui est en première ligne, peut dialoguer avec ses clients, les interroger sur leur tabagisme et, si nécessaire, leur conseiller une aide de type substitut nicotinique, s’ils souhaitent arrêter ou réduire leur consommation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte