Alzheimer

Dix lipides pour repérer au stade préclinique  Abonné

Publié le 17/03/2014

DES CHERCHEURS américains ont développé un test sanguin permettant de repérer les personnes susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer trois ans avant le début des symptômes. Sa précision (90 %) serait supérieure à une recherche d’une mutation gène de l’APOE. Le test décrit dans « Nature Medicine » est basé sur l’identification de dix phospholipides. Les chercheurs ont d’abord suivi 525 adultes de 70 ans et plus. Au bout de 5 ans, 74 d’entre eux ont présenté des troubles cognitifs ou un début de maladie d’Alzheimer. En comparant ces patients aux autres membres indemnes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte