Une séance de l’Académie de Pharmacie

Dispositifs implantables : le mariage réussi du high-tech et de la médecine  Abonné

Publié le 31/08/2009
L’Académie de Pharmacie avait décidé de consacrer le 17 juin dernier une séance entière aux dispositifs implantables, un sujet habituellement peu médiatisé en dépit de ses succès croissants. En se focalisant sur leurs emplois dans les pathologies cardiovasculaires et cancéreuses. En voici quelques illustrations.
En 2008, 8 000 défibrillateurs implantables ont été posés...

En 2008, 8 000 défibrillateurs implantables ont été posés...
Crédit photo : PHANIE

EN MATIÈRE de dispositifs médicaux implantables, les maladies cardiaques, et en tout premier lieu les troubles du rythme, ont représenté historiquement un domaine pionnier pour le développement de ces approches innovantes. Au fil des années, les matériels ont gagné en miniaturisation et fiabilité, et ont élargi progressivement leurs applications. Certains peuvent d’ailleurs être comparés aujourd’hui à de véritables ordinateurs implantés dans l’organisme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte