Psoriasis du cuir chevelu

Deux molécules stables dans un même gel  Abonné

Publié le 22/10/2009
De 50 à 80 % des patients souffrant de psoriasis ont une atteinte du cuir chevelu. Les traitements topiques actuels sont peu nombreux ; certains sont souvent mal tolérés et d’efficacité modérée, et d’autres sont mal acceptés car trop contraignants ou mal odorants. Aujourd’hui, une combinaison de deux actifs au sein d’une galénique adaptée permet un meilleur contrôle de la maladie et une bonne tolérance à long terme.

POUR 81 % des patients atteints, le psoriasis du cuir chevelu est un problème persistant : les lésions évoluent depuis plus de cinq ans et, pour 40 % des malades, elles évoluent depuis plus de vingt et elles nécessitent des traitements topiques prolongés. Les traitements d’attaque font appel aux kératolytiques et aux corticoïdes pour obtenir un blanchiment et une régression des lésions. Les analogues de la vitamine D3 sont utilisés pour leur action régulatrice au niveau de la différenciation cellulaire, et ils sont souvent associés aux corticoïdes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte