Efficacité du baclofène dans l’alcoolo-dépendance

Deux études d’envergure pour asseoir une nouvelle voie thérapeutique  Abonné

Publié le 22/11/2012
Plus de cinq mois après le lancement de l’essai Bacloville* coordonné par le
L'essai Alpadir va inclure 316 patients

L'essai Alpadir va inclure 316 patients
Crédit photo : Phanie

DEUX études, l’une menée par le Pr Philippe Jaury et l’autre par le Pr Michel Reynaud vont peut-être apporter d’ici à 2014 les preuves de sûreté et d’efficacité du baclofène réclamées par l’Agence nationale de sûreté des médicaments (ANSM). Après avoir autorisé en avril dernier la mise en place de l’essai clinique Bacloville coordonné par le Pr Jaury, l’ex-Afssaps reconnaissait pour la première fois les bénéfices du baclofène dans l’alcoolo-dépendance, tolérant par ailleurs son usage sous-conditions chez certains patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte