Même chez des sujets indemnes

Deux biomarqueurs très précoces de l’Alzheimer  Abonné

Publié le 06/09/2010

UN PAS EN AVANT dans le diagnostic très précoce de la maladie d’Alzheimer vient d’être franchi par des chercheurs internationaux. Il s’agit de l’association de marqueurs biologiques dont la validité a été confirmée, indépendamment de la clinique, chez des groupes de sujets indemnes, atteints de troubles cognitifs modérés et de maladie d’Alzheimer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte