Détournement de la BHD : un problème de santé publique  Abonné

Publié le 21/05/2013

La BHD est autorisée depuis 1995 comme TSO ; les génériques du Subutex sont commercialisés depuis 2006. Ces médicaments sont soumis à un plan de gestion des risques et un suivi national de pharmacovigilance et d’addictovigilance. La population des patients sous BHD est d’environ 105 000 personnes (pour 25 000 sous méthadone). 95 à 97 % des usagers y recourent dans un contexte médical. Les détournements s’intensifient et le trafic s’est structuré en quelques années. Un comprimé de 8 mg vaut entre 2 et 6 euros sur le marché clandestin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte