Un nez artificiel qui repère les septicémies

Des tests renifleurs  Abonné

Publié le 12/09/2013
Un diagnostic en 24 heures chrono

Un diagnostic en 24 heures chrono
Crédit photo : S TOUBON

POUR confirmer la présence d’une bactérie dans un prélèvement sanguin mis en culture, il faut aujourd’hui de 24 à 48 heures. Auxquelles il convient d’ajouter 24 heures supplémentaires pour identifier précisément la nature du germe suspecté. Au total, lorsque la septicémie menace un patient, il ne faut pas moins de 2 à 3 jours pour lancer l’antibiothérapie salvatrice. C’est souvent, malheureusement, un ou deux jours trop tard… C’est en partant de ce constat que l’équipe du Dr James Carey a développé son nez artificiel traqueur de septicémie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte