Maladie de Parkinson

Des techniques intensives pour des bénéfices réels  Abonné

Par
Publié le 09/07/2018
Les traitements physiques rééducatifs de la maladie de Parkinson permettent de retarder sa progression, et ont même probablement un effet restaurateur.
PHANIE_093650

PHANIE_093650
Crédit photo : PHANIE

Pour les personnes touchées par la maladie de Parkinson, les traitements physiques rééducatifs sont encore largement sous-exploités, les traitements médicamenteux et chirurgicaux permettant aux patients parkinsoniens de maintenir longtemps un état moteur satisfaisant. Pourtant, leurs bénéfices sont bien réels : meilleure régulation dopaminergique endogène et médicamenteuse, optimisation motrice et reconditionnement, neuroprotection…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte