Maladie de Parkinson

Des résultats spectaculaires avec un ITK  Abonné

Par
Publié le 22/10/2015
Il n’étonnerait personne, compte tenu de leurs cibles moléculaires, que les inhibiteurs des tyrosine-kinases (ITK) nous révèlent des propriétés thérapeutiques encore insoupçonnées. C’est ainsi qu’un récent essai clinique suggère que le nilotinib (Tasigna), indiqué dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique (LMC), aurait un impact favorable sur les troubles cognitifs et les troubles moteurs affectant les patients atteints de maladie de Parkinson ou de démence à corps de Lewy.

Pour le Pr Charbel E.H. Moussa et pour Fernando L. Pagan, deux neurologues de Georgetown, l’étude menée à l’hôpital de l’université de Georgetown (Washington) est la première montrant qu’un médicament pourrait entraîner une réversibilité du déclin moteur et cognitif de sujets atteints d’une maladie neurodégénérative.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte