Microbiote et syndrome de l’intestin irritable

Des pistes pour la recherche thérapeutique  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 07/05/2018
La physiopathologie du syndrome de l’intestin irritable (SII) est complexe, avec récemment la mise en évidence d’une dysbiose, ce qui ouvre de nouvelles perspectives avec des traitements ayant des effets sur le microbiote, notamment certains probiotiques.
microbiote

microbiote
Crédit photo : PHANIE

Le SII est une maladie chronique caractérisée par des douleurs abdominales associées à des troubles du transit avec différents sous-types (SII-D avec diarrhée prédominante, SII-C avec constipation prédominante et SII-M pour des formes avec alternance de diarrhée et de constipation.).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte