Sevrage tabagique

Des patchs non substituables  Abonné

Publié le 01/02/2018

L’ANSM indique qu’il ne faut pas substituer un patch nicotinique par un autre chez les patients équilibrés. Aujourd’hui, quatre spécialités sont commercialisées en France : Niquitin, Nicotinell, Nicopatch et Nicoretteskin. Selon le patch utilisé, la quantité de nicotine délivrée est différente. Elle est de 7 mg, 14 mg ou 21 mg sur une durée de 24 heures pour Niquitin, Nicotinell, Nicopatch. Pour Nicoretteskin, elle est de 10 mg, 15 mg ou 25 mg sur une durée de 16 heures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte