Substitution nicotinique

Des pastilles fortement dosées pour un sevrage sur mesure  Abonné

Publié le 09/03/2009
Pour rencontrer le plus de chances de succès, le sevrage tabagique doit être flexible en termes de durée et de dose administrée. Il est parfois possible de proposer un patch plus dosé que le score de dépendance défini par le test de Fagerström, ou de recourir en complément à la voie orale, quel que soit le dosage du patch.

LA NICOTINE agit sur les trois composantes, physique, comportementale et psychologique de la dépendance tabagique. Les substituts nicotiniques pallient le syndrome de manque sans entretenir la dépendance. Mais chaque candidat au sevrage tabagique est un cas particulier et sa prise en charge doit être personnalisée. Cette personnalisation passe par plusieurs recommandations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte