Prévenir l’iatrogénie chez le sujet âgé

Des outils pour les pharmaciens  Abonné

Publié le 02/05/2013
La Haute Autorité de santé a créé des documents afin d’aider le pharmacien à prévenir l’iatrogénie chez les personnes âgées, notamment celles atteintes de la maladie d’Alzheimer. Des outils que certains officinaux se sont appropriés pour lancer des projets d’accompagnement de patients.
L’officinal au cœur de la prévention

L’officinal au cœur de la prévention
Crédit photo : phanie

La Haute Autorité de santé (HAS) a créé deux types de documents destinés à améliorer la prise en charge des personnes âgées. L’un porte sur l’alerte et la maîtrise de l’iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d’Alzheimer* et l’autre concerne les somnifères et le sommeil du sujet âgé**. Des pharmaciens ont choisi de se servir de ces supports afin de lancer des actions concrètes. Catherine Leyrissoux, pharmacienne d’officine à Lanester, dans le Morbihan, prend ainsi en charge les patients atteints de la maladie d’Alzheimer et les aidants depuis 1985 dans sa pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte