Comment le cerveau aide à évaluer nos actions

Des neuroscientifiques cherchent l’erreur… et la trouvent !  Abonné

Publié le 03/03/2014
Une petite zone située dans le cortex frontal, nommée aire supplémentaire supérieure, serait responsable de l’évaluation de nos actions. En cas d’erreur, celle-ci s’active, et nous aide à rectifier ce que nous faisions. Publiée dans « Science », la découverte devrait faire du remous. Qu’en disent les auteurs ? Boris Burle, chargé de recherche au CNRS nous répond.

L’ERREUR EST HUMAINE. Mais un cerveau sain est censé l’apprécier à sa juste (ou plutôt fausse) valeur. C’est ce que montre une équipe ces chercheurs de l’Université d’Aix-Marseille qui sont allés chercher loin pour résoudre l’énigme de l’erreur humaine. Très loin jusque dans les profondeurs du cerveau, en enregistrant directement l’activité cérébrale du cortex cérébral, aussi précisément que le permettent les explorations neurochirurgicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte