TABAC

Des médecins veulent la prise en charge du sevrage  Abonné

Publié le 18/07/2009

Trente sociétés savantes, associations et collectifs réclament dans une lettre ouverte à la ministre de la Santé la prise en charge financière des traitements du sevrage tabagique pour certaines pathologies de longue durée. « Les médicaments du sevrage tabagique font partie des très rares traitements qui ne sont pas pris en charge pour les personnes atteintes d'une affection de longue durée (ALD) (diabètes, certaines maladies respiratoires, cardio-vasculaires, rénales, en particulier après transplantation…) », déplorent les signataires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte