Une meilleure prise en charge du patient

Des interactions évitées grâce au DP  Abonné

Publié le 23/03/2009
L’un des principaux intérêts du dossier pharmaceutique est de permettre au pharmacien de détecter d’éventuelles interactions. Une étude de la société française de pharmacie clinique montre que les résultats sont au rendez-vous.
10 000 patients supplémentaires chaque mois

10 000 patients supplémentaires chaque mois
Crédit photo : DR

DEUX ANS après l’expérimentation du dossier pharmaceutique (DP), une journée débat, organisée par la société française de pharmacie clinique (SFPC), a été l’occasion pour Isabelle Adenot, membre du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, de dresser un bilan : « le DP, c’est plus de 50 millions de boîtes hébergées et, chaque mois, 800 pharmacies de plus et 10 000 patients supplémentaires. » Des chiffres en constante augmentation, surtout depuis la généralisation de son déploiement*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte