Des difficultés de prise en charge  Abonné

Publié le 18/04/2011

Dans son état des lieux, l’Institut de veille sanitaire (InVS) pointe « de nombreuses difficultés de prise en charge et de gestion » de la maladie. En matière de diagnostic, la caractérisation clinique d’une gale au stade précoce demeure souvent délicate « en raison de la faible spécificité des symptômes présentés et/ou de la méconnaissance du diagnostic ». En outre, il n’est pas rare que la gale soit « évoquée par excès » en particulier lors de situation d’urgence au sein de collectivités à risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte