Suspension d’AMM

Des dérivés ergotés bientôt retirés du marché  Abonné

Publié le 30/09/2013

LA SURVENUE de cas graves de fibrose et d’ergotisme identifiés par les autorités sanitaires françaises a déclenché une évaluation européenne des médicaments contenant de la dihydroergotamine, dihydroergocristine, dihydroergocryptine-caféine et nicergoline*, réalisée par le comité des médicaments à usage humain (CHMP). Les produits dérivés ergotés indiqués dans le traitement aigu de la crise de migraine ne sont pas concernés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte