Dépistage du cancer du sein

Des critères de qualité plus stricts  Abonné

Publié le 19/07/2010
Une enquête réalisée par l’Institut national du cancer (INCa) met en évidence

DANS LE CADRE du suivi de l’autorisation des mammographies numériques depuis 2008 pour le dépistage organisé du cancer du sein, la Direction générale de la santé (DGS) a été alertée, fin octobre 2009, sur des taux de détection différents selon la technologie, analogique ou numérique, et sur la variabilité de la performance en fonction du type de récepteur numérique utilisé (détecteurs solides sensibles aux rayons X, dits DR, ou écrans radioluminescents ou plaques, dits CR).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte