Paludisme chez la femme enceinte

Des chercheurs français ont développé un vaccin bien toléré et immunogène  Abonné

Publié le 10/02/2020
Pour lutter contre les complications liées à l'infection au paludisme chez les femmes enceintes, une équipe de chercheurs (INSERM/Université de Paris/CNRS) a développé PRIMVAC, un vaccin préventif. Ils ont montré son innocuité et sa capacité à entraîner une réponse immunitaire dans un essai de phase IA/B paru dans « The Lancet Infectious Diseases ».

« Dans les zones d'endémie, les individus acquièrent progressivement une immunité clinique pendant l'enfance, et les adultes sont donc généralement protégés contre les conséquences cliniques graves de la maladie, expliquent les auteurs. Cependant, lors de leurs premières grossesses, les femmes sont sensibles aux conséquences cliniques graves associées au paludisme placentaire. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte