Pharmacie des armées

Des centaines d’appels pour des pastilles d’iode  Abonné

Publié le 21/03/2011

Crédit photo : S. toubon

LA PHARMACIE centrale des armées a reçu ces derniers jours des centaines d’appels de particuliers et d’officines pour se procurer des pastilles d’iode, qui limitent les risques pour la santé en cas de contamination nucléaire. « Nous avons reçu environ 800 appels en deux jours, a précisé le médecin-chef Denis Gutierrez du Service de santé des armées (SSA), rappelant que la pharmacie centrale fabrique les comprimés, elle ne les diffuse pas ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte