Une nouvelle voie dans le diabète de type 1

Des cellules alpha peuvent devenir des cellules bêta  Abonné

Publié le 10/05/2010
En étudiant l’origine de certaines tumeurs endocrines pancréatiques, des chercheurs français mettent en évidence un phénomène de transdifférenciation, par lequel des cellules alpha (sécrétrices de glucagon) se transforment en cellules bêta (sécrétrice d’insuline). L’exploration de ce phénomène pourrait aider la recherche sur le traitement
L’invalidation du gène Nem1 spécifique des cellules alpha conduit à une prolifération accrue de...

L’invalidation du gène Nem1 spécifique des cellules alpha conduit à une prolifération accrue de...
Crédit photo : Inserm/CX Zhang

DEPUIS PLUS de dix ans, Chang Xian Zhang et ses collaborateurs lyonnais* cherchent activement à comprendre l’origine de certaines tumeurs endocrines du pancréas et notamment les fonction du gène Nem1 (Men1 en anglais, qui code la protéine ménine). C’est un gène suppresseur de tumeur qui, lorsqu’il est inactivé, conduit à un syndrome nommé « Néoplasies Endocrines Multiples de type 1 » (NEM1, d’où le nom du gène Nem1). Ce syndrome comporte l’apparition de plusieurs types de tumeurs endocrines : pancréatiques, parathyroïdiennes et hypophysaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte