Pharmacovigilance

Des cas d’atteintes hépatiques sévères chez des patients sous Multaq  Abonné

Publié le 27/01/2011

L’AFSSAPS SIGNALE que plusieurs cas d’atteintes hépatiques, dont deux (Allemagne et États-Unis) ayant nécessité une transplantation, ont été observés chez des patients traités par Multaq (dronédarone). Ce médicament, qui dispose d’une AMM depuis novembre 2009 (patients avec antécédent de FA ou actuellement en FA non permanente), est soumis depuis cette date à un plan européen de gestion des risques (PGR) et fait l’objet d’un suivi national de pharmacovigilance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte