Une progression inquiétante et silencieuse

Des bactéries venues d’ailleurs résistantes aux antibiotiques  Abonné

Publié le 10/12/2009
Depuis quelques années, on a pu observer la diffusion très rapide d’infections virales importées en Europe, telles que le VIH, le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le chikungunya, et, actuellement, le virus de la grippe A(H1N1). Face à ces infections très médiatisées, il ne faut pas sous-estimer d’autres risques comme l’introduction de bactéries (multi)résistantes aux antibiotiques dont la diffusion constitue un des phénomènes émergents majeurs de ces trente dernières années.
Les échanges internationaux et la mondialisation favorisent la diffusion rapide d'infections...

Les échanges internationaux et la mondialisation favorisent la diffusion rapide d'infections...
Crédit photo : S TOUBON

LES NIVEAUX très élevés de la résistance des bactéries qui sont observés actuellement résultent en grande partie de l’exposition massive aux antibiotiques à laquelle ont été soumis les humains et les animaux au cours des cinquante dernières années. « Ces résistances affectent non seulement les bactéries pathogènes mais aussi, et probablement même beaucoup plus, les bactéries commensales qui colonisent les individus et qui sont moins facilement repérables car le portage ne s’associe à aucun signe clinique », précise le Pr Patrick Choutet (CHU de Tours).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte