Une surprenante découverte à confirmer dans des essais cliniques

Des anti-asthmatiques seraient protecteurs contre la maladie de Parkinson  Abonné

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 11/09/2017
Une équipe de Boston a découvert via un criblage que les agonistes β2-adrénergiques (ex. salbutamol) peuvent réduire l’expression du gène alpha-synucléine. Une large étude épidémiologique portant sur la population norvégienne a par ailleurs montré que la prise du salbutamol contre l’asthme abaisse le risque de la maladie de Parkinson.

« Notre étude suggère une nouvelle piste dans le traitement de la maladie de Parkinson », précise au « Quotidien » le Dr Clemens Scherzer, neurologue à la Harvard Medical School et au Brigham and Women’s Hospital de Boston.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte