Médicaments et personnes âgées

Derrière la plainte, savoir déceler le risque iatrogène  Abonné

Publié le 04/04/2011
Les études quantitatives centrées sur l’iatrogénie médicamenteuse montrent la permanence et même l’amplification du phénomène au travers du vieillissement de la population. Le pharmacien, au contact quotidien des patients, est impliqué dans sa prévention, comme l’explique le Pr Jean Calop (pharmacie clinique, CHU de Grenoble).
Les plus de 65 ans consomment plus de 40 % des médicaments

Les plus de 65 ans consomment plus de 40 % des médicaments
Crédit photo : phanie

LES CHIFFRES parlent d’eux-mêmes pour décrire l’ampleur du phénomène. En France, on compte 12 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, soit plus de 20 % de la population. Les plus de 80 ans représentent 3,4 % de la population et dans dix ans, ils seront près du double. L’espérance de vie est de 83,7 ans pour les femmes et de 76,7 ans pour les hommes. 6 % des plus de 60 ans vivent en institution. Les personnes âgées de plus de 65 ans consomment plus de 40 % des médicaments. Quant aux plus de 80 ans ils justifient à eux seuls, 11,9 % des dépenses médicamenteuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte