DÉREMBOURSEMENTS

Dérivés de l’ergot  Abonné

Publié le 06/09/2012

LA COMMISSION de la transparence a estimé que 10 spécialités dérivées de l’ergot de seigle présentaient un service médical rendu insuffisant pour un maintien sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte