Face à la polémique

Déremboursement anticipé pour les pilules de 3e génération  Abonné

Publié le 10/01/2013
Après le Mediator et les PIP, les pilules de 3e et 4e générations se retrouvent sur la sellette. Leur déremboursement pour cause de service médical rendu insuffisant vient d’être avancé de six mois.
La remise en cause de certains contraceptifs suscitent de nombreuses interrogationsau comptoir

La remise en cause de certains contraceptifs suscitent de nombreuses interrogationsau comptoir
Crédit photo : phanie

À 18 ANS, Marion Larat fait un AVC, tombe dans le coma et se réveille trois jours plus tard hémiplégique et aphasique. Neuf interventions chirurgicales et six ans plus tard, la Bordelaise reste handicapée à 65 %. Elle porte plainte, le 14 décembre dernier, contre le Laboratoire Bayer, fabriquant de la pilule de 3e génération Méliane, et contre l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte