Depuis les années 1950  Abonné

Publié le 24/11/2011

C’est dans les années 1950 que le pouvoir éclaircissant de l’hydroquinone a été découvert de façon fortuite, sur des ouvriers noirs qui travaillaient dans une usine de caoutchouc américaine et chez lesquels on a observé une dépigmentation des parties découvertes. La dépigmentation volontaire se développe ensuite, dans les années 1960-1970, d’abord en Afrique du Sud, puis au Sénégal et à partir des années 1980, dans toute l’Afrique subsaharienne. La pratique est essentiellement féminine, mais les hommes peuvent y recourir,

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte