1 500 investigateurs et 6 0d0 patients

Dépression : une vaste étude de pharmacogénomique  Abonné

Publié le 18/07/2009

RECHERCHER les polymorphis?mes génétiques susceptibles de prédire la réponse d’un patient déprimé à un traitement par la tianeptine : tel est l’objectif de la grande étude GENESE qui se met en place. Plus de 7 000 médecins français sont actuellement sollicités pour participer à ce qui est la plus vaste étude de pharma?cogénétique réalisée à ce jour. L’objetif est de recruter 1 500 investigateurs pour un total de 6 000 patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte