De nouvelles explications à la perte d’appétit des seniors

Dénutrition de la personne âgée : il faut changer les pratiques  Abonné

Publié le 18/01/2010
Nos connaissances sur les facteurs de risque de dénutrition chez la personne âgée et sur les moyens d’une prévention efficace ont évolué, mais pas les pratiques…

LES CAPACITÉS chimio sensorielles (sensibilité olfactive et gustative) diminuent avec le vieillissement et cette diminution progressive est vraisemblablement de même nature que la baisse de la vue ou de l’audition. Sont en cause le ralentissement du turn-over des cellules sensorielles, l’assèchement du mucus olfactif et la diminution du flux salivaire. Globalement, les seuils de détection des goûts et surtout des odeurs sont plus élevés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte