Une réponse anticorps un peu dingue

Dengue : la voie d’un vaccin contre les quatre sérotypes  Abonné

Publié le 10/05/2010
Une étude de la réponse immunitaire humaine contre le virus de la dengue montre que les anticorps anti-prM, une composante majeure de cette réponse, ne neutralisent pas l’infection mais aident au contraire le virus à infecter davantage de cellules. Ces Ac anti-prM montrent une réaction croisée contre les quatre sérotypes du virus. Cela pourrait aider à expliquer pourquoi une seconde infection élève le risque de maladie plus grave. Ce nouvel éclairage est instructif pour
Entre 50 et 100 millions de cas par an

Entre 50 et 100 millions de cas par an
Crédit photo : BSIP

LA DENGUE, la plus fréquente des maladies virales transmises par les moustiques, est en expansion dans le monde. Deux cinquième de la population mondiale sont désormais exposés au risque et l’on estime qu’il pourrait y avoir entre 50 et 100 millions de cas de dengue par an. Or il n’existe à ce jour aucun vaccin disponible malgré les efforts de développement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte