Découverte des inhibiteurs des tyrosine-kinases

De Philadelphie aux ITK  Abonné

Par
Publié le 06/11/2014
Les travaux sur le chromosome Philadelphie ont tracé la voie, en 1960, des inhibiteurs de la...

Les travaux sur le chromosome Philadelphie ont tracé la voie, en 1960, des inhibiteurs de la...
Crédit photo : phanie

LORSQU’ILS décrivirent à Philadelphie en 1960 un chromosome singulier, caractérisant la leucémie myéloïde chronique (LMC), Peter C. Nowell (1928-) et David A. Hungerford (1927-1993) n’imaginaient pas que leur travail sur ce chromosome… « Philadelphie » ouvrirait, trente ans plus tard, la porte au développement d’une famille de médicaments dont l’importance croit sans cesse depuis : celle des inhibiteurs des tyrosine-kinases (ITK).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte