De nombreuses évaluations  Abonné

Publié le 20/01/2011

Depuis son autorisation en Europe en 1994, l’aspartame a régulièrement été accusé, notamment, de stimuler l’appétit, à l’origine paradoxalement d’une prise de poids, ou encore de provoquer des tumeurs du cerveau. Des évaluations successives ont été réalisées par le Comité scientifique de l’alimentation humaine de la Commission européenne (CSAH) en 1985, en 1989, en 1997, en 2002 et ont conclu à l’innocuité de la substance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte