À partir de cellules souches embryonnaires

De l’épiderme humain a été obtenu par des Français  Abonné

Publié le 23/11/2009
Une équipe française apporte une preuve de principe en montrant que l’on peut générer un épiderme avec ses différentes couches en faisant croître dans un milieu approprié des cellules souches embryonnaires humaines. Ce tissu produit par bio-ingénierie pourrait être utilisé pour un remplacement cutané temporaire.

VA-T-ON AVOIR des banques d’épiderme permettant de disposer sur le champ de larges surfaces d’épiderme toutes prêtes à être posées chez un grand brûlé ou chez un patient souffrant d’une épidermolyse bulleuse toxique (syndrome de Lyell), afin de leur permettre d’attendre une greffe autologue ? Les travaux français réalisés dans le laboratoire I-STEM (dirigé par Marc Pechanski, INSERM/UEVEU-861, I-STEM) le laissent espérer. Les chercheurs annoncent avoir réussi à recréer l’ensemble d’un épiderme par bio-ingénierie à partir de cellules souches embryonnaires humaines (CSEH).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte