De l’anthrax envoyé par erreur à des labos américains

Par
Marie Bonte -
Publié le 29/05/2015

Des bacilles actifs de la maladie du charbon (anthrax) ont été reçus par un laboratoire privé du Maryland (États-Unis) en provenance du laboratoire militaire de Dugway (Utah) qui participe actuellement à un programme de recherche sur des tests de détection des menaces biologiques. Dix-sept autres laboratoires, dont celui de la base militaire américaine d’Osan en Corée du Sud, ont été les destinataires d’un envoi similaire issu du même lot sans qu’il soit établi à ce jour s’il contenait ou non, des bacilles vivants.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)