Schizophrénie

De l’aérobic pour l’hippocampe  Abonné

Publié le 04/02/2010

UNE PETITE ÉTUDE allemande suggère l’intérêt d’une pratique sportive régulière chez des sujets atteints de schizophrénie. Alors que le volume de l’hippocampe est diminué au cours de cette

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte