Alors que l’on croyait à un effet préventif

Davantage de cancers de la prostate avec la vitamine E  Abonné

Publié le 24/10/2011
Une étude prospective avec un suivi de sept ans, menée chez des hommes de plus de 50 ans en bonne santé à l’inclusion, montre qu’une supplémentation en vitamine E est associée à une augmentation significative, 17 %, du risque de cancer de la prostate.

« ÉTANT DONNÉ que plus de 50 % de la population des hommes de 60 ans et plus prennent des suppléments contenant de la vitamine E et que 23 % d’entre eux prennent en fait plus de 400 UI/j en dépit des recommandations, l’implication de nos observations est importante », alertent Eric Klein et coll. (Cleveland, États-Unis). Elle est à relativiser dans notre pays ou en Europe, où la prise quotidienne de suppléments vitaminiques est beaucoup moins habituelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte