D’autres pilules sur la sellette  Abonné

Publié le 10/01/2013

Elles ont pour seule indication le traitement de l’acné de la femme mais leur composition en fait également des pilules contraceptives et les met sur la sellette au même titre que les pilules de 3e génération. Sur le marché français depuis 1982, Diane 35 (Bayer) a rencontré un succès certain et est aujourd’hui largement génériquée. Evepar (Mylan), Holgyème (Effik), Lumalia (Pierre Fabre Dermatologie), Minerva (Biogaran) sont donc tout aussi concernés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte