Des antidépresseurs pourraient aider au sevrage tabagique

Dans la fumée de cigarette, des IMAO  Abonné

Publié le 07/01/2010
L’association d’antidépresseurs aux substituts nicotiniques pour aider au sevrage tabagique est la conclusion pratique d’un travail fondamental réalisé par 5 chercheurs de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) sur la dépendance à la nicotine. Ce travail explique le mécanisme par lequel
L’addiction serait le résultat d’une combinaison d’effets

L’addiction serait le résultat d’une combinaison d’effets
Crédit photo : S Toubon

LE TABAC EST CONNU pour son puissant pouvoir de renforcement chez les humains et la nicotine est généralement considérée comme le composant responsable, au premier chef, de cet effet addictogène. Or les données expérimentales tendent à contredire cette notion, la nicotine n’a pas les mêmes effets que ceux d’autres drogues d’abus (opiacés, cocaïne…) et elle ne marche pas sur les modèles animaux de l’addiction. Comment expliquer l’effet addictogène de la fumée de cigarette ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte