LA SAGA DES MARQUES

Cystine B6 Bailleul, 40 ans d’antichute  Abonné

Publié le 08/03/2012
Né de l’amitié d’un pharmacien et d’un médecin, Cystine B6 Bailleul a permis de traiter plusieurs générations de patients contre la chute de cheveux. Malgré les évolutions de ses indications au fil du temps, l’histoire de ce médicament est en effet restée étroitement liée à l’alopécie.
Une publicité datant de 1994

Une publicité datant de 1994
Crédit photo : dr

Des premiers cachets, en 1949, jusqu’à l’actuelle présentation

Des premiers cachets, en 1949, jusqu’à l’actuelle présentation
Crédit photo : S. toubon

CYSTINE B6 BAILLEUL est née d’une histoire d’amitié. Tout commence pendant la Seconde guerre mondiale, suite à la rencontre entre un médecin et un pharmacien. Nous sommes en 1939, sur le front des Vosges. Une ambulance chirurgicale légère s’occupe des blessés. À l’intérieur, trois professionnels de santé : une jeune infirmière diplômée de la Croix-Rouge, un pharmacien et un médecin. La première s’appelle Jeanne Baufumé, le second Jean Bailleul et le troisième Alphonse Bigou*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte