Le marché des infections urinaires

Cranberry, la petite baie qui monte, qui monte…  Abonné

Publié le 03/06/2010
Sur la base d’une petite baie, la cranberry, tout un segment des compléments alimentaires s’est constitué. Depuis sa naissance il y a quelques années, le marché des troubles du système urinaire poursuit sa progression, d’autant que la canneberge ne cesse de confirmer ses vertus dans le cadre de l’infection urinaire récidivante.
Les substances actives de la cranberry agissent sur le germe responsable de l’infection urinaire

Les substances actives de la cranberry agissent sur le germe responsable de l’infection urinaire
Crédit photo : dr

UNE FEMME SUR DEUX sera concernée au moins une fois dans sa vie par un épisode d’infection urinaire. Principal responsable de la maladie, le colibacille Escherichia coli est impliqué dans la majorité des cystites. D’origine digestive, il colonise l’appareil urinaire, urètre et vessie, à partir du périnée. Sa présence se traduit par une sensation de brûlure à la miction, une fréquente envie d’uriner et un besoin impérieux de miction.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte