Pancréas artificiel

On copie de mieux en mieux le naturel  Abonné

Publié le 13/09/2012
Même si le terme de pancréas artificiel représentera sans doute toujours une surpromesse, de nombreuses améliorations ont été enregistrées ces dernières années.

RAPPELONS que le pancréas artificiel correspond à un système de boucle fermée comprenant des capteurs mesurant la glycémie, une pompe à insuline et, au milieu, un système informatique déterminant, en fonction des valeurs de glycémie enregistrées, la dose d’insuline qui doit être administrée (manuellement ou par système automatisé). Les recherches visent à vérifier et à améliorer l’efficacité et la tolérance des modèles et dispositifs existants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte