Mortalité augmentée chez le tout-venant

Controverses sur le régime « sans sel »  Abonné

Publié le 09/05/2011
Une très faible consommation de sel est associée à une mortalité cardio-vasculaire élevée, selon une étude européenne. Si des apports trop élevés augmentent le niveau de pression artérielle chez les hypertendus, il ne serait pas pour autant bénéfique de recommander un régime très peu salé dans la population générale.
Le régime sans sel est à réserver aux populations à risque d’HTA

Le régime sans sel est à réserver aux populations à risque d’HTA
Crédit photo : S. toubon

VOILÀ DE QUOI animer une vive controverse autour du sel. Alors que les autorités de santé publique alertent de façon unanime sur les dangers de notre alimentation trop salée, un groupe de recherche européen sur l’hypertension remet en cause le bien-fondé de tels messages sanitaires dans la population générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte