Des scientifiques contestent les chiffres de l’InVS

Controverse sur l’antibiorésistance  Abonné

Par
Publié le 15/10/2015
Une étude de l’InVS estime que l’antibiorésistance a entraîné la mort de 12 500 personnes en France en 2012. Des données contestées par l’institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille, qui affirme qu’il y a moins de bactéries résistantes qu’il y a dix ans.

Pour la première fois, une étude estime la morbidité et la mortalité des infections à bactéries multirésistantes en France en 2012. Publiée le 24 septembre dernier à l’occasion de la remise du rapport du Dr Jean Carlet « Tous ensemble, sauvons les antibiotiques » à la ministre de la Santé, l’étude Burden BMR (poids des infections à bactéries multirésistantes) est remise en cause par des scientifiques de Marseille.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte